L’Arpenteur

Mémoire de fin d’études réalisé sous la tutelle de Anne Bertrand dans le cadre du DNSEP, en juin 2018 à la HEAR, site de Strasbourg.

Alexander Cozens, Planche 3, extrait de Nouvelle méthode pour assister l’invention dans le dessin de compositions originales de paysages, vers 1785, aquatinte sur papier, 24 x 31,5 cm, British Museum, Londres

Suivant la ligne tracée par Tim Ingold, scrutant les taches développées par Alexander Cozens, il s’agira, à travers l’œuvre de divers artistes, de Richard Long à Éric Poitevin, de proposer une acception nouvelle du terme « arpenter ». Moyen de prospection, de récolte d’expériences et de savoirs, arpenter est une activité mise en jeu dans le parcours attentif d’un territoire familier, en vue d’une production plastique matérialisant cette méthode et la dépassant à la fois.

Ci-contre : Alexander Cozens, Planche 3, extrait de Nouvelle méthode pour assister l’invention dans le dessin de compositions originales de paysages, vers 1785, aquatinte sur papier, 24 x 31,5 cm, British Museum, Londres